• LETTRE OUVERTE à nos élus

    Indignons nous

    21/09/2012

    Suite à la présentation du projet de voirie de la rue d’Ostheim et de la rue de l’Est, certains habitants du village s’interrogent  quant à l’utilisation des deniers du citoyen. De nombreuses dépenses inconsidérées et non discutées ont été mises à jour lors de cette réunion et nous interpellent.  En place de la présentation d’un projet, voire d’un avant-projet, les habitants ont été mis devant le fait accompli : aucune discussion, aucun échange possible.

    Nous déplorons qu’aucune réponse claire n’ait été donnée aux questions posées par les  riverains ce soir-là.

    ·       L’aménagement des rues tel que présenté, ne tient aucunement compte de la SECURITE : pas de ralentisseurs, pas de places de stationnement, aucune prise en compte des cyclistes.

    ·       Aucune ambition quant à l’embellissement et à l’esthétique des rues.

    ·       Aucune place pour de la verdure, aucun effort dans le sens de l’écologie (arbres, espaces verts…)

    ·       Pourquoi privilégier l’utilisation de matériaux coûteux sans tenir compte ni de la fonctionnalité, ni de l’harmonisation avec les matériaux déjà en place dans le reste du village ?

    ·       Pourquoi la commune privilégie t’elle les travaux pour un nouveau lotissement au détriment des rues en chantier depuis deux ans ?

    En marge des questions liées aux problèmes de voirie, nous nous indignons :

    ·       de la vente inconsidérée d’un terrain de construction à un particulier (81 000 €), racheté par la commune SIX mois plus tard (106 000€), donc 25 000 euros de perte au frais  du contribuable ;

    ·       de l’utilisation abusive du droit de préemption sur des bâtiments laissés ensuite à l’abandon ;

    ·       de la stagnation du projet de mise en conformité de la station d’épuration (projet initié en 2001 et présenté alors comme étant prioritaire et devant être mené à terme avant l’issu du mandat d’alors) ;

    ·       toutes les dépenses de la commune passant par la perception, sous quel libellé, le percepteur peut- il payer le permis de conduire à un habitant en piochant dans l’enveloppe de la commission communale d’action sociale, destinée aux nécessiteux ?

    ·        du manque de transparence de la gestion communale ;

    ·       de l’absence de communication émanant des différentes commissions municipales ;

    Nous regrettons l’inertie et la versatilité des membres élus et souhaitons de vraies réunions publiques d’information et de partage, de discussions afin que chacun, citoyen ou élu, puisse s’exprimer, être écouté et  entendu.

     Pour le collectif transparence : Myriam et Benoît Stoffel – Aïcha et Denis Fritsch – Francine Brobecker

    Qui sommes-nous ?

    Nous sommes un groupe de citoyens de Jebsheim, soucieux d’une gestion transparente et civique de notre village. Nous pensons qu’il est temps d’agir et refusons dorénavant de fermer les yeux, de boucher nos oreilles et de nous taire.  Venez nous rejoindre si vous avez des choses à dire !

    collectiftransparence@gmail.com

    « Rejoignez-nous ! L’article paru dans les DNA du 28 septembre »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :